Les journalistes d’un journal italien en grève

Les journalistes du journal italien de « gauche », L’Unita se sont mis en grève, annonce AFP. Ils protestent contre le plan de restructuration de la société qui prévient le licenciement collectif de nombreux collaborateurs.

En dehors de cela, le plan suppose l’introduction de retraites précoces, la restriction de salaires de 40%, la fermeture de toutes les subdivisions régionales, la diminution du nombre de pages du journal et le refus de rolonger les contrats de courte durée.

Les hauts directeurs du journal ont averti les journalistes que s’ils n’acceptent pas ces mesures, l’édition sera obligée d’annoncer sa faillite.
La grève a commencé le 3 mars et pourrait durer jusqu’à samedi.

Le journal a été fondé en 1924 par Antonio Gramsci, organisateur du Parti communiste italien. L’Unita est resté son porte-parole jusqu’en 1991. L’Unita a déjà déposé son bilan en 2000 et cessé son activité pendant un an environ. En 2008 il a été racheté par la société Tiscali.