Un journaliste chinois destitué pour avoir inventé des actualités

Les autorités chinoises ont défendu au journaliste Tong Qizhi de travailler dans les médias. Comme l’annonce le site China Daily, cette interdiction est à vie.

Qizhi a été reconnu coupable de mensonge dans les actualités. Il a travaillé comme journaliste non titulaire dans le journal West China City Daily et a couvert la participation de bateaux chinois dans les manoeuvres contre les pirates de Somalie dans le golfe d’Aden.

Tong Qizhi a expliqué qu’il avait reçu des données de ses amis qui étaient engagés dans l’armée, et rédigé des notices en se basant sur les informations d’autres médias. Ainsi il a annoncé que le sous-marin indien a suivi les bateaux chinois et qu’il a dû revenir au port après une heure d’opposition.

Les infos de Qizhi ont été publiées dans la presse locale les 18-19 janvier etle 3 février d’autres éditions chinoises les ont également publiées.